• Sainte Flo­rence — Con­ver­tie par saint Hilaire, recluse à Comblé (+ 367)

    Elle con­sacra sa vir­ginité sous l’au­torité et sous la direc­tion de saint Hilaire de Poitiers. Sainte Flo­rence, fille spir­ituelle de Saint-Hilaire, qu’elle avait suivi depuis la Phry­gie, a vécu en ermite à Comble (com­mune de Celle-Lévescault) qui devint lieu de pèleri­nage au cours des siè­cles. (paroisse Sainte-Florence-en-Poitou)Ses reliques se trou­vent à Celle l’Evescault-86 (église romane, chapelle dédiée à Sainte-Flo­rence de Comblé) sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.Elle fig­ure sur un vit­rail de l’église Saint-Nico­las de Mon­con­tour du diocèse de Poitiers.“La tra­di­tion dit que saint Hilaire (303–367) pre­nait ses quartiers à Celle-l’Evescault où il avait de vastes pro­priétés, et où il bâtit un monastère. Sur sa pro­priété de Comblé, vil­lage à l’est de la com­mune, saint Hilaire aurait pro­posé à sainte Flo­rence de se retir­er pour vivre en ermite, après l’avoir con­sacrée à Dieu. Cette jeune fille avait suivi l’évêque Hilaire depuis la Phry­gie (Turquie actuelle) où il avait été déporté par l’Em­pereur. Flo­rence mena à Comblé une vie de sain­teté, dans la prière et la mor­ti­fi­ca­tion et elle mou­rut à l’âge de 29 ans.” (source: Pèleri­nage à Comblé, sur le tombeau de sainte Flo­rence — Fon­da­tion Européenne pour la recherche sur les pèlerinages)À Poitiers, après 360, sainte Flo­rence, vierge, qui fut con­ver­tie au vrai Dieu par l’évêque saint Hilaire quand il était exilé en Asie et qui le suiv­it quand il revint vers les siens.