“Je te salue, ô Croix, seul espoir des vivants !”

Ce vers de l’hymne latine Vexíl­la Reg­is (Les éten­dards du Roi), chan­té durant le temps de la Pas­sion et plus par­ti­c­ulière­ment le Ven­dre­di Saint, nous rap­pelle l’im­por­tance de la croix dans l’e­spérance chré­ti­enne : l’e­spérance de la vie éter­nelle, offerte par la vic­toire du Christ sur la mort.

En cette péri­ode trou­blée de con­fine­ment, la Prov­i­dence nous a fait un beau cadeau : la redé­cou­verte de la croix de l’an­cien maître-autel, qui trô­nait jadis sur le taber­na­cle. Après un dépous­siérage en règle (un grand mer­ci à Manuel !), elle a donc retrou­vé sa place pour rem­plac­er le cru­ci­fix dérobé durant le dernier con­fine­ment (ras­surez-vous, celle-ci est bien fixée…). Si les affres du temps et les mau­vais traite­ments ne l’ont pas tout à fait épargnée, elle saura néan­moins embel­lir nos célébra­tions et attir­er notre atten­tion vers Celui qu’elle porte.

Venez la décou­vrir ! Puisse-t-elle nous rap­pel­er de tourn­er chaque jour notre regard vers la croix pour y con­tem­pler notre Rédemp­teur, le Christ qui a don­né sa vie pour nous !

Vexilla Regis

Loader Load­ing…
EAD Logo Tak­ing too long?

Reload Reload document 
| Open Open in new tab 

© 2020

Pour aller plus loin :